Les Monster High… un succès monstrueux

« Sois unique, sois toi-même, sois un monstre »

Après les Lego pour filles, dont nous vous parlions ici, je partage avec vous un autre podcast sur les jouets de filles : celui-ci traite du succès des Monster High, ces barbies au style gothique. Je m’y suis intéressée récemment, quand ma fille (bientôt 6 ans) a découvert ces poupées à l’école et  m’a demandé si elle pouvait en avoir une pour son anniversaire.

Des filles monstres plutôt que des Barbies Lolita 100% roses

pMAT1-21999106v380
Salut, c’est nous les Monster High ! Barbie est vraiment trop ringarde, non ?

À première vue, cela semble une bonne idée, des filles monstres plutôt que des Barbies Lolita 100% roses. Elles ont beau être « monstrueuses », rien d’effrayant, loin de là. Je trouve leur style anti-conformiste plutôt fun. Ma préférée c’est celle avec deux têtes!

 

pMAT1-23412058v380
Oui, j’ai deux têtes et une queue de poisson, et alors? Be yourself !

Le concept est séduisant. Les créateurs de  Monster High avaient pour ambition de faire passer un message de tolérance et de confiance en soi,  comme l’illustre le slogan « Sois unique, sois toi-même, sois un monstre ». Bref accepte-toi tel que tu es et n’aie pas honte de tes défauts. Avec leurs look très excentriques, leurs peaux et cheveux qui peuvent être d’absolument toutes les couleurs, les Monster High constituent des modèles très différents de l’ideal Barbie-blonde-blanche-parfaite-gentille.

Barbie et Monster High, même combat

Cependant, elles sont vraiment très, très minces (leurs bras et jambes.. OMG!!!), très, très maquillées (sois toi-même mais sous une tonne de maquillage) et vraiment extrêmement sexy… Bref vraiment too much à mon goût. Un peu moins de talon et de maquillage et  un peu plus de chair, ça ne semble pas impossible à faire pourtant.

Mattel executives say they did not anticipate the runaway success of the goth-influenced Monster High brand when it debuted in 2010.
Hey, enfile tes talons de 12 et ta micro jupe en taille 32 et viens avec nous ! On va aller s’acheter des faux cils !

On a beaucoup reproché aux poupées Barbie de promouvoir un modèle de corps irréel, mais je ne vois rien de mieux ici. Oui, c’est moins rose et « gnan-gnan », oui elles sont plus amusantes et excentriques, mais offrent-elles une alternative aux jouets de filles dominés par la minceur, le culte de l’apparence et l’hyper-sexualisation ? De ce point de vue là malheureusement, non : Barbie et Monster High, même combat…

Vous pouvez écouter le podcast d’NPR ci-dessous.

NPR, la radio publique américaine, avait publié une série d’émissions sur l’impact des divertissements (TV, jeux…) sur les enfants. Cela date un peu mais la plupart des épisodes, dont celui-ci, sont toujours pertinents.

Le transcript est disponible sur le site de NPR

2 réflexions au sujet de « Les Monster High… un succès monstrueux »

  1. A la maternelle ! Whaou !! pour moi c’est plutôt pour des filles de 7 ans et +…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *